Segetex-eif

FAQ

Questions

1. Qu'est-ce que le nontissé :

Tout produit manufacturé, constitué d'un voile, d'une nappe ou d'un matelas de fibres qu'elles soient réparties directionnellement ou par hasard, et dont la cohésion interne est assurée par des méthodes mécaniques et/ou physiques, et/ou chimiques et/ou par combinaison de ces divers procédés, à l'exclusion du tissage, du tricotage, du contre-tricotage et du feutrage traditionnel (EDANA). Il ne s'agit donc ni de papier, ni de textile bien que les procédés de fabrication fassent parfois appel aux techniques de l'une ou de l'autre.

2. Comment choisir le vêtement adapté ?

La procédure à suivre pour choisir des vêtements de protection peut être divisée en 4 étapes :

a. Evaluation des risques

b. Définition du type de vêtement adapté

c. Analyse des besoins

d. Tests pratiques en conditions réelles

a. Evaluation des risques

ll faut définir le danger à savoir :

Définir l'état physique du produit chimique avec lequel l'utilisateur risque d'être contaminé : gaz, liquide, particules.

Quelle substance dangereuse risque de réagir ou de changer l'état physique au cours de l'exposition ?

Le risque est-il permanent pour l'utilisateur ou est-il lié à des incidents ?

Quel est le niveau de toxicité de la substance chimique à laquelle l'utilisateur est exposé ?

Il faut définir les conditions de travail :

Pendant combien de temps les employés sont-ils exposés au risque ?

Ce travail implique-t-il des tâches physiques (ex : manutention) ou un travail dans un espace confiné ?

Les employés risquent-ils d'entrer en contact avec des surfaces coupantes ou abrasives ?

Les vêtements ont-ils besoin d'être associés à d'autres parties de l'équipement de protection individuelle telles que masques, gants, etc.

Quelle est la température et la concentration d'humidité dans le milieu de travail ?

b. Définition du type de vêtement adapté

Se référer aux normes.

c. Analyse des besoins

Il existe différents types de vêtements de protection sur le marché, composés des matériaux à usage court suivants :

- Nontissés en polypropylène

- Nontissés en SMMS

- Nontissé polypropylène-lié avec un revêtement en film PE microporeux

- Tyvek®

- Tychem®

Pour choisir un vêtement, il faut donc prendre en compte les critères suivants :

- La protection

- La durabilité

- Le confort

- La qualité

- Le respect de l'environnement

- Le rapport qualité-prix

Bien que classés dans la même catégorie, les vêtements de protection proposent des performances très variées en termes de protection, durabilité et confort.

d. Tests pratiques en conditions réelles

Une fois le vêtement choisi, il est recommandé de le tester en le portant en conditions réelles de travail. Les remontées d'informations de la part des utilisateurs permettront, si leur réaction est positive, d'adopter dans la pratique le vêtement.

3. Qu'est-ce qu'un Équipement de Protection Individuelle ?

Selon la directive 89/686/CEE, on entend par EPI (Équipements de Protection Individuelle) "tout dispositif ou moyen destiné à être porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ainsi que sa sécurité au travail, ainsi que tout complément ou accessoire destiné à cet objectif".

Les directives européennes relatives à la fabrication des Equipements de Protection Individuelle (EPI) fixent des normes symbolisées par le label CE. La responsabilité pénale de l'entreprise est engagée. Avant la mise sur le marché d'un EPI, le fabricant constitue une documentation technique, procède à des tests et vérifie  la conformité de l'EPI aux règles techniques qui lui sont applicables au moyen d'une procédure de certification dont la règle générale est l'examen de type CE. Les directives européennes divisent les EPI en trois catégories :

- Catégorie 1 : risques mineurs (Autocertification - CE simple)

- Catégorie 2 : risques intermédiaires (Attestation d'examen CE de type délivrée par un organisme notifié)

- Catégorie 3 : EPI de conception complexe destinés à la protection contre des risques élevé(Attestation      d'examen CE de type par un organisme notifié + contrôle régulier de la production chez le fabricant par un organisme certifié)

4. Quelles sont les normes pour les vêtements de protection chimique ?

Les vêtements de protection chimique sont des EPI de catégorie III destinés à la protection contre des risques chimiques. Ces risques sont considérés comme élevés et donc ces vêtements sont de fait classés en catégorie 3.

Cette catégorie 3 est elle même divisée en 6 types de protection allant de l'étanchéité aux gaz à l'étanchéité limitée aux petites éclaboussures de produit liquides chimiques.

- Type 1 : vêtements de protection étanches aux gaz

- Type 2 : vêtements de protection à étanchéité limitée aux gaz

- Type 3 : vêtements de protection étanches aux liquides

- Type 4 : vêtements de protection étanches aux aérosols

- Type 5 : vêtements étanches aux particules

- Type 6 : vêtements offrant une étanchéité limitée aux éclaboussures limitées de produits chimiques

   Il s’agit en général de combinaisons, mais aussi de vestes, de tabliers …

Afin de pouvoir commercialiser un vêtement de protection chimique, tout fabricant comme E.I.F. doit   apposer une étiquette sur le vêtement indiquant sa classification. Cela n'est possible pour le fabricant que si le vêtement a été au préalable soumis aux tests selon les normes européennes et que les résultats de     ces tests ont été validés par une autorité indépendante habilitée. Les vêtements de protection chimique  répondent aux normes suivantes :

EN340 : 2003 - La norme EN 340 est la norme de base qui définit les exigences générales des vêtements      de protection en termes d’ergonomie, de vieillissement, de taille, de marquage. Cette norme générale est complétée par d’autres normes spécifiques à certains risques comme les risques chimiques.

NF EN 14325 : 2004 – La norme NF EN 14325 est la norme qui spécifie la classification des performances et des méthodes d’essais pour les matériaux, les coutures, les jonctions et autres assemblages des vêtements de protection chimique.

Il s’agit d’une norme de base à laquelle d’autres normes de performances des vêtements de protection contre les produits chimiques peuvent se référer en totalité ou en partie.

EN 13034 +A1 : 2009 – La norme EN13034 est la norme de type 6 qui spécifie les exigences minimales relatives aux combinaisons de protection chimique de type 6 à usage limité ou réutilisables offrant une protection aux petites éclaboussures de produits chimiques liquides.

La norme EN 468 – Cette norme est la méthode d’essai à laquelle sont soumis les vêtements de protection de type 6 contre les produits chimiques liquides. C’est une méthode d’essai normalisée qui permet la   détermination de la résistance d’un vêtement à la pénétration d’un brouillard.

La norme EN ISO 13082-1 : 2005 – Cette norme spécifie une méthode d’essai devant être utilisée pour déterminer la capacité du vêtement de protection chimique de type 5 à garantir une barrière contre les aérosols de poussières sèches et fines.

EN 14605 : 2005 - La présente norme spécifie les exigences minimales de performances demandées aux types suivants de vêtements de protection chimique à usage limité ou réutilisables :

- Vêtements protégeant tout le corps dotés de liaisons étanches aux liquides entre les différentes parties du vêtement (Type 3 : vêtements étanches aux liquides).

- Vêtements protégeant tout le corps dotés de liaisons étanches aux brouillards entre les différentes parties du vêtement (Type 4 : vêtements étanches aux brouillards ou aérosols ou pulvérisations).

EN 943-2 : 2002 – Cette norme décrit les exigences de performance des combinaisons de protection chimique « ventilées et non ventilées », « étanches aux liquides et aux gaz » (Type 1) et « non étanches aux gaz » (Type 2) Vêtements de protection contre les produits chimiques liquides et gazeux, y compris les        aérosols liquides et les particules solides - "Partie 1 : "

EN 943 – 1 : 2003 – Cette norme est spécifique aux vêtements de protection de type 1, contre les produits chimiques liquides et gazeux, y compris les aérosols liquides et les particules solides - Partie 2 : exigences de performance des combinaisons de protection chimique étanches aux gaz (Type 1) destinées aux équipes de secours (ET).

D’autres normes peuvent s’appliquer aux vêtements de protection chimique quand le fabricant revendique d’autres propriétés pour son produit, notamment des propriétés électrostatiques ou des propriétés           permettant une protection contre les particules radioactives. C’est le cas des vêtements affichant dans leurs notices d’information ou étiquettes les normes EN 1149-1 ou EN 1073-2.

La norme EN 1149-1 : 2007 est la méthode d’essai déterminant les propriétés des vêtements dits               électrostatiques en testant leur résistivité de surface.

Elle est complétée par la norme EN 1149-5 : 2008 qui elle définit les exigences de performances des           matériaux et de conception pour un vêtement de protection électrostatique.

NF EN 1073 – 2 : 2002 : il s’agit de la norme relative aux vêtements de protection contre la contamination radioactive – La partie 2 concerne les exigences et méthodes d'essai des vêtements de protection non      ventilés contre la contamination radioactive sous forme de particules.

5. Quelles sont les obligations du fabricant dEPI ?

Un fabricant d’EPI à usage court se doit de commercialiser des vêtements de protection avec un marquage CE et une étiquette informative sur la classification du vêtement et le type de protection revendiqué.

Le vêtement doit satisfaire à des critères de sécurité correspondant à des degrés de protection bien définis ayant reçu l’agrément officiel des autorités compétentes pour les types dans lesquels le vêtement et donc l’EPI a été classé.

Ce vêtement EPI a été soumis à des contrôles de qualité appropriés.

Les vêtements fabriqués et commercialisés par EIF remplissent toutes ces conditions.

6. Quelles sont les obligations des employeurs ?

L’employeur est tenu d’évaluer les besoins en termes de protection liés à ses activités et doit fournir à ses employés des tenues adaptées et une formation sur la nécessité de porter des EPI.

Segetex-eif - SAS au capital de 1 484 217,20 € - R.C.S. 417 802 246
Siège Social :

26 bd Paul Vaillant-Couturier,94200 Ivry-sur-Seine, France

Tél.: +(33) 1 56 20 60 00 - Fax.: +(33) 1 56 20 60 05